[Le Monde, mars 2007, Valérie Marin La Melée]
«Le restaurateur de mémoire» aurait
pu être le titre de ce premier roman,
qui impressionne autant par son écriture, calme et précise, que par l'originalité de son sujet. Le narrateur travaille dans un centre de gériatrie, où on lui confie le cas d'un vieil homme atteint de la maladie d'Alzheimer. Il parviendra à réveiller en lui un passé de boxeur. Mais c'est aussi sa propre mémoire que ce fils d'ouvrier d'un chantier naval aujourd'hui désaffecté va retrouver. Un indice après l'autre, trois destins secrètement liés s'y éclairent.