[Aude Thépenier, Qantara]
«?C’est l’histoire d’un retour aux origines […] Une promenade poétique et mélancolique dans les ruelles de Mogador balayées par le vent.?»