[Joël Glaziou, Harfang, n° 64, mai 2024.]
« Avec beaucoup d'humour et de dérision, il raconte le monde d'hier et celui d'aujourd'hui, surtout quand les deux se télescopent, cet “entre-deux-vies” riche en rencontres et en péripéties, cet entre deux mondes, celui de la vie active et celui de la retraite. […] Ces récits minimalistes de “petite vie, petites aventures”, de petits riens de la vie quotidienne, se situent à mi-chemin entre les petits bonheurs des “plaisirs minuscules” selon Philippe Delerm et les petits malheurs des jours désespérés dans “une vie bien ratée” selon Pierre Autin-Grenier. »


[© Julie Seuret, « Cheveux ou soupe sur le gâteau », Le Quotidien jurassien, 21 mars 2024.]
« Jean-Pierre Rochat le berger-paysan-auteur du Jura bernois a compilé des instantanés d’ici sur la plage et ailleurs (au bistrot, dans la nature, dans les rues et dans son cœur) pour composer son dernier ouvrage, intitulé justement La Plage des pauvres. […] Rochat goûte à tout. Les antennes sorties, il se frotte à l’humain et à la vie. Il touche aussi, mine de rien, à des sujets sensibles […] Il a de la gouaille, Rochat, il mélange, on le sent, avec malice la belle langue des livres avec l’oral de l’humain du coin. […] il rapporte des courtes aventures, des histoires de bouts de vie, de copains, de femmes, de pinard ; des plaisirs simples, et des tristesses douces. […] des invitations à se poser un moment loin du tumulte des vagues du lac; à l’abri, sur nos plages de pauvres, observer (et goûter) le monde. »
L’extrait de cet article est reproduit avec l’autorisation des Editions D+P SA, société éditrice du Quotidien Jurassien.



[M.T.D. et C.B., Les Notes, 22 avril 2024]
« Jean-Pierre Rochat, un temps berger, écrivain et paysan, né en 1953, vit dans le Jura Suisse. Laplage des pauvres, son dixième livre à La chambre d’échos, relate, comme les précédents, lespetits évènements de la vie qui passe, avec acuité, sensibilité, réalisme, humour. Rien degrandiose, mais une sincérité d’écriture, ici largement teintée de mélancolie, celle de la dérived’une modernité qui oublie l’essentiel, celle de l’âge qui vient et se résigne à “se contenterd’une infinie tendresse” ».



[Yves Dutier, Encres vagabondes, mars 2023] « Avec La plage des pauvres, nous retrouvons cet univers cher à l'auteur et son style si singulier, son style unique reconnaissable dès les premières lignes... Dans ce recueil d'une trentaine de courts textes le lecteur est transporté dans des moments de vies où le passé et le présent s'entrecroisent, des ‘vies minuscules’ où le caractère dérisoire de certaines anecdotes ou de rencontres est magnifié par l'auteur. […] Nous le retrouvons aussi dans son univers familier de paysan […] où fusent des mots savoureux. De textes en textes nous entrons dans l'univers de l'auteur, passant de rencontres avec une bergère à la recherche de ses moutons à des réunions communales ou à des séances de dédicaces ou bien encore à l'éloge de la poésie. […] Avec humanité et humilité, avec humour et poésie et dans un style incomparable, les textes de Jean-Pierre Rochat sont toujours un bonheur de lecture. »



[Alexandre Wälti, Le Journal du Jura, 28 février 2023] « Assis sur un banc de béton, ce mardi, la veste en cuir bien serrée, le citoyen d'Evilard de 70 ans semble dans son élément au bord du lac de Bienne. Cet attachement territorial apparaît dans le titre de son nouveau livre: «La plage des pauvres». Du nom de ce coin mythique où, l'été, tout Bienne se réunit, se baigne, fait des grillades et cohabite dans une cohue ininterrompue. […] Publié début février aux éditions La Chambre d'échos, l'ouvrage, composé d'une trentaine de textes, propose un panorama de personnages et d'historiettes. […] Chaque page contient son lot de surprises. “J’y ai mis de nombreux jeux de mots ou traits d'humour. L'idée était surtout de raconter ce qui m'entoure et me fait plaisir”, détaille Jean-Pierre Rochat. Les lectrices et les lecteurs du recueil oscillent ainsi entre humour et gravité. […] Autant “d’anecdotes de proximité”, comme l'écrivain définit ses textes, où l'amitié, la fraternité, l'entraide ou encore le monde paysan forment un terreau créatif fertile. […] Avec 50 années de paysannat à son compteur, en vendant notamment sa production au marché de Bienne, Jean-Pierre Rochat aborde encore et toujours des sujets liés à l'agriculture. […] “La multiplication des règlements rend la vie des agriculteurs toujours plus difficile”, commence-t-il. […] ”Plutôt que de pouvoir se concentrer dans un domaine, les agriculteurs sont poussés à développer toujours plus de cultures. Cette tendance les isole dans une logique de production et les enferme dans leurs tracteurs à 100.000 francs.” Et de conclure : “C’est triste que les agriculteurs n'entendent pas toujours les écologistes. Ils visent pourtant le même objectif: entretenir la terre.” »